Depuis quelques semaines, je me suis lancé dans la présentation du light stencil.

Le light stencil (ou pochoir lumineux), est une technique du light painting qui associe pochoir et light painting en photo (je crois que ça yé vous avez compris). Surprenante, un peu déroutante par son rendu, c’est une technique que j’affectionne tout particulièrement pour la magie et la créativité qu’elle génère (pour les petits comme pour les grands).

Aujourd’hui nous allons voir comment réaliser la photo avec le pochoir.

Je voulais aussi préciser que je n’utilise pas Photoshop pour ces réalisations. Même si c’est tentant parfois 🙂

Durant cette série d’articles sur le light stencil, j’ai réalisé des pochoirs lumineux avec mon smartphone. J’utilise l’application Caméra FV-5. Et j’utilise aussi mon appareil photo, le Nikon 3300. Comme me l’a fait remarqué une lectrice, il faut que je précise lorsque j’utilise l’un ou l’autre (Mea culpa).

Nous arrivons à la dernière étape de la réalisation d’un pochoir lumineux. Cette étape consiste à photographier le pochoir en pose longue. 

En complément de l’article, je vous mets la vidéo qui explique cette réalisation.

Etape 1 : Installation du matériel

  • Posez l’appareil photo sur un endroit stable

Installation smartphone

  • Préparez votre lampe et la boîte à pochoir lumineux

Préparation du matériel pour le light painting

 

Etape 2 : Réglage de l’appareil

 

Pour les appareils photos Pour les applications mobiles
  • Temps d’exposition : 30 sec
  • ISO 100
  • F/8
  • Temps d’exposition: 50 secondes
  • ISO 200

 

N’oubliez pas la mise au point (pour ne pas avoir une photo floue)  

 

Etape 3 : Se mettre dans l’obscurité

Que se passe-t-il lorsque je suis dans le noir ?

 

ça fait peeeeur !!! Oui aussi, mais surtout voici ce que je fais :

 

  • J’éclaire d’abord le sujet (le livre) avec ma lampe pendant 15 sec environ (avec l’application mobile, beaucoup moins avec l’appareil photo : 2 sec)

 

  • Ensuite j’éteins ma lampe ! Je me déplace pour récupérer la boîte à pochoir (sans me cogner !

Astuce : parfois je mets une lampe à l’envers pour me donner un repère).

 

  • Je place la lampe dans l’ouverture de la boîte (sans éclairer pour le moment) et je pose la boîte pour qu’elle soit stable sur la table.

 

  • Une fois la boîte stabilisée, j’allume ma lampe pour éclairer les étoiles à l’intérieur de la boîte (2 secondes pour l’appareil photo, 5-6 secondes pour l’application mobile).
  • Et je refais cette opération autant de fois que je veux d’étoiles dans le temps imparti par le temps d’exposition 😉

 

Réalisation du light stencil autour du livre de l’artiste JoneOne

Conclusion

On arrive au terme de cette série d’articles sur les grandes étapes du light stencil.

C’est une technique passionnante et prenante parce qu’elle repousse sans cesse les limites de la créativité et de l’imaginaire.
Et puis, elle est très ludique par les différentes phases de réalisation (une superbe activité pour les parents si vous voulez être peinard pendant au moins 3 heures ^^ mais LES ENFANTS SONT MERVEILLEUX).

 

C’est un vrai plaisir d’avoir partager cette technique avec vous. Je me suis beaucoup amusé. Et merci pour les retours que certains m’ont fait, cela m’a aidé à être toujours plus précis dans mes explications.

 

Donc n’hésitez pas à m’écrire pour me faire des retours. Ce sera un plaisir d’échanger avec vous.