Cela fait 6 ans maintenant que je suis passionné par le light painting, je n’ai pas tout de suite démarré avec un appareil photo, j’ai d’abord utilisé mon smartphone. Cette technique me fascine et je suis encore émerveillé à chaque fois que je réalise une photo. Je suis d’autant plus fasciné  quand je vois toutes les possibilités que l’on peut réaliser. Il y a plein de techniques que je ne maîtrise pas encore, et c’est ça que je trouve merveilleux.

light painting avec son smartphone

Photo : Posethelight par Djé ISO 100 ; 25 sec

Il m’arrive de flâner sur des pages en lien avec le light painting comme celle de la Ligue Francophone de Light Painting ou celle de Light painting Blog et je constate le niveau de certains photographes. Alors…

 

“Faut-il ou non acheter un appareil photo pour faire du light painting?”

 

Bien sur que oui !

Car c’est avec un appareil photo de qualité que vous pourrez explorer les champs de cette technique, dépasser vos limites, progresser, inventer et innover tout en ayant un rendu de qualité.

Maintenant, avant d’investir dans un appareil photo, quelques questions me semblent pertinentes:   :

  • Est-ce que vous ferez bon usage de votre appareil?
  • Est-ce que l’intérêt pour le light painting n’est pas juste passager?
  • Combien ça coûte?

Je ne sais pas pour vous, mais moi avant de passer à l’acte d’achat, je me pose toujours un tas de questions.

Pour l’anecdote, depuis tout petit, acheter a toujours été une galère. Par exemple quand je devais acheter un pull (oui rien qu’un pull), je cherchais toujours le plus beau mais le moins cher. Quand par miracle je pensais avoir trouvé LE pull qui me plaisait, je le prenais, puis après 10 minutes, je le remettais dans son rayon car je me demandais s’il allait toujours me plaire dans 1 mois, si c’était vraiment utile d’en acheter un. Cela rendait dingue ma mère dans les magasins. Ma pauvre maman 🙂

Tout cela pour dire qu’en tant que spécialiste de l’investissement (je viens de m’auto-proclamer spécialiste dans le domaine). J’ai donc fait une liste de…

 

3 erreurs à éviter avant d’investir dans un appareil photo

 

L’erreur numéro 1 serait de dire j’adore le light painting (ce qui n’est pas une erreur en soi ) et d’aller acheter un appareil à 600 € sans avoir essayé. Non ! On peut essayer avant d’acheter et heureusement il existe des astuces qui sont gratuites.

L’erreur numéro 2 serait d’acheter tout un tas de lumières pour faire plein d’effets lumineux de fou afin de “rentabiliser” l’achat d’un appareil photo. Encore non ! Lorsque j’ai commencé, je prenais les lampes que j’avais sous la main, une petite lampe LED, une guirlande de Noël à 3€ et j’ai essayé d’exploiter au maximum les sources de lumière que j’avais dans mon quotidien.

L’erreur numéro 3 serait qu’une fois l’euphorie passée et confronté aux réglages de l’appareil photo (quelle distance focale pour la photo ? quels temps d’exposition  pour réaliser une photo en light painting ? A combien faut-il régler les ISO ? Quelle ouverture du diaphragme ?) … Lorsqu’on débute on n’a pas forcément envie de s’embêter avec la technique, on veut jouer avec la lumière devant son appareil, un point c’est tout.

Et puis, imaginez avec 600€ ce qu’on peut faire. Difficile parfois de franchir le pas quand je pense au voyage que je peux faire avec cette somme.

 

photo monkey on the beach

photo par Felix Broennimann – libre de droits Pixabay –

Vous l’aurez compris, ce n’est pas trop mon genre de pousser les gens à investir dans du matériel s’ils n’ont pas essayé avant. Il faut donc commencer et voir si ça vous plaît avant tout.

Bien sûr, si quelqu’un peut vous prêter un appareil photo pour essayer (et s’il connaît les réglages=), je vous le conseille 1 000 fois. J’ai passé de superbes moments de light avec mon collègue Kévin (photographe). On peut réaliser des photos de bien meilleure qualité, avec des réglages bien plus poussés et des possibilités bien plus grandes.

 

Cependant, lorsque j’ai commencé à faire seul du light painting, je n’avais pas toujours un appareil photo sous la main. Par contre, j’avais ceci:

Photo : Posethelight par Djé: téléphone portable

et voici donc

 

5 bonnes raisons pour débuter le light painting avec son smartphone

 

 

Le budget

Sans surprise, le premier argument est une question de budget. Comme beaucoup de monde j’imagine, je fais attention à mes dépenses. Et lorsque j’investis dans du matériel je veux être sûr d’en faire bon usage. C’est l’une des raisons qui m’ont poussé à télécharger une application qui permet de réaliser des photos en pose longue.

Encombrement

Hé oui ! Le téléphone je l’ai dans ma poche. Il ne prend pas de place, ça m’évite d’avoir à trimballer l’appareil photo, le trépied, etc. D’autant plus qu’il y a les lumières aussi à transporter.  Et j’utilise régulièrement des pochoirs lumineux dans mes photos, j’ai donc en plus une boite à pochoir plus ou moins grande à prendre avoir moi. Alors moins je suis encombré mieux c’est !

La qualité des photos

Je suis satisfait de la qualité des photos que je réalise avec mon téléphone lorsque je fais des pochoirs lumineux. J’ai réussi à faire de belles photos et ça m’a montré les champs possibles dans le light painting.

réalisation light painting avec une guirlande lumineuse dans un château fort près de Brest

Photo: Posethelight par Djé : ISO 100 ; 50 sec ; light painting avec guirlande lumineuse

Je pense que si le téléphone prenait des photos avec un rendu médiocre, je n’aurais pas continué. J’aurais investi plus vite dans un appareil photo pour continuer à pratiquer ma passion du light painting. 

Photo : Posethelight par Djé : ISO 100 ; 55 sec ; Pochoir lumineux
Pochoir du street artiste Stew

Bien sur plus on pratique, plus on voit les limites et on a envie de casser ces limites 🙂 

Intuitif

Je trouve que globalement les applications sont simples d’utilisation. J’ai compris très vite les réglages de base pour le light painting. L’histoire des ISO, le temps d’exposition sont des paramètres importants dans la composition d’une photo.  C’est grâce aux applications qu’au fur et à mesure, j’ai pris goût à la technique et aux réglages de l’appareil photo.

Partager en direct ses photos avec les passionnés

En effet l’avantage de faire du light painting avec son smartphone, c’est que la photo est enregistrée dans son téléphone. On peut donc partager en direct avec les copains, sur les groupes et les autres passionnés. D’autant plus qu’il existe pas mal d’applications sur smartphone qui permettent de faire quelques retouches (comme recadrer l’image par exemple) sans avoir besoin de passer par son ordinateur. C’est très pratique.

 

J’espère que ces conseils vous seront utiles.

C’est un article qui me tient à coeur, car c’est comme ça que j’ai vraiment commencé à faire du light painting. Il faut franchir le pas de télécharger une application et prendre un peu de temps pour essayer. Attention vous pourriez très vite vous prendre aux jeux de lumières 😉

 

J’espère que cet article vous aidera. Je suis curieux d’avoir vos retours.